Matériel

Entretenir une cigarette électronique, c’est facile

Cigarette électronique et produits d'entretien

Temps de lecture : 8 minutes

 

Pour constituer une alternative efficace au tabac, la cigarette électronique est un dispositif nomade. L’envie de fumer est en effet souvent traître et peut survenir n’importe quand et n’importe où. L’essentiel des modèles ont donc été conçus pour être transportés à peu près partout.

Seulement, partout ce n’est pas toujours très propre et votre cigarette électronique est une proie de choix pour toutes les poussières et autres petites saletés en tout genre qui hantent notre environnement immédiat.

Si ces dernières semblent inoffensive à court terme, elles ont tout de même la fâcheuse manie de s’accumuler et peuvent progressivement devenir problématiques. Parmi les symptômes les plus couramment rencontrés, on trouve une diminution des performances, une restitution aromatique dégradée, voire dans les cas extrêmes, une sensation désagréable au vapotage.

Cet article a pour but de détailler les réflexes de base à connaître pour entretenir efficacement une cigarette électronique.

 

Nettoyer sa ecigarette : mieux vaut guérir que ne rien faire du tout.

Votre cigarette electronique est composée de plusieurs parties, souvent distinctes, et qui ne sont pas toutes soumises aux mêmes contraintes. Il convient ainsi de commencer par identifier ce qu’on a entre les mains pour savoir comment le nettoyer sans faire de bêtises.

 

Les différentes parties à nettoyer d'une cigarette électronique

Les différentes parties à prendre en considération pendant l’entretien de son atomiseur

 


Le Drip-Tip

Drips

 

Fréquence de nettoyage idéale : Dés que possible.

Pièce critique lorsqu’il est question d’hygiène, le drip-tip est en effet l’embouchure destinée à entrer en contact avec vos lèvres. C’est généralement ici que la saleté est la plus visible, c’est donc celle que l’on nettoie en priorité (en oubliant parfois de s’occuper du reste).

Le plus souvent exposé directement ouvert à l’air libre, le drip-tip est particulièrement vulnérable à la saleté. C’est le point de rencontre entre deux sources d’humidité : votre bouche et le flux de vapeur qui y transite. Les poussières et petites miettes s’y logent donc parfaitement et de façon durable. Pour limiter l’exposition à la saleté, évitez à tout prix de ranger votre cigarette électronique directement dans une poche ou dans un sac (lieux de pèlerinage des miettes). Préférez un étui refermable ou utilisez un capuchon en plastique étanche.

Le Drip-Tip est généralement fabriqué dans un matériau rigide et résistant. Il n’y a pas de réelle précautions à prendre pour le nettoyer.  Passez-le à l’eau claire avec quelques gouttes de produit vaisselle ou de savon, rincez abondement et essuyez-le avec un chiffon, sans omettre la partie interne.

Évitez systématiquement les cotons tiges, quoique ces derniers permettent d’accéder aux petits recoins, ils ont néanmoins tendance à déposer de petites particules de coton traité chimiquement qui risquent ensuite de tomber vers la résistance.

 


Le Tank

Tank et réservoir de cigarette électronique

 

Fréquence de nettoyage idéale : à chaque changement de résistance (voir, entre deux remplissage si des particules de saleté sont visibles à l’intérieur)

 

Le Tank est généralement construit en Pyrex mais peut aussi être en différentes matières plastiques (PMMA / Polycarbonate) ou même en métal (Acier chirurgical). Parce que c’est la partie destinée à stocker votre eliquide, il est important de le garder dans un état impeccable afin que le précieux carburant conserve toute ses qualités.

Si le n’est tank généralement pas directement exposé à l’air libre grâce à la présence de joints toriques – qui servent accessoirement à le maintenir étanche – des poussières peuvent s’y faufiler à votre insu pendant le remplissage. Dans les cas extrêmes, un excès de poussière et de miettes dans le drip-tip peuvent finir par passer outre la résistance et aboutir dans votre tank. Si cela se produit, c’est mauvais signe : changez immédiatement votre résistance, nettoyez abondamment le tank et le drip-tip  et revoyez votre façon de transporter votre cigarette électronique.

Un tank en pyrex sera relativement fragile, veillez à le manipuler délicatement pendant l’extraction et le nettoyage. Dans la majorité des cas, il est plus facile de pousser que de tirer pour l’extraire des joints toriques. N’utilisez pas d’eau bouillante qui risquerait de causer un choc thermique et préferez l’eau claire avec une goutte de produit vaisselle (à rincer généreusement ensuite)

Les tanks en matières plastiques seront moins sensibles au nettoyage, à l’exception de certains composés (PMMA) qui peuvent, dans certaines circonstances, réagir à l’acidité. Évitez donc toute solution lavante acide.

Attention : Selon les modèles, les joints toriques restent fixés au tank, prenez garde à ne pas les perdre au moment de rincer ce dernier.

 


Le débit d’air et la cheminée

déit d'air grifin 25

 

Fréquence de nettoyage idéale : à chaque changement de résistance.

Ces pièces servent à la circulation de l’air et de la vapeur au sein de votre atomiseur. Elles sont particulièrement sensibles à la saleté dans la mesure où elles subissent un effet d’aspiration d’air (et donc des différentes poussières en suspension.)

Le débit d’air et la cheminée sont des parties délicates à entretenir. Il peut en effet s’agir de pièces non-démontables et donc plus difficilement accessibles pour un nettoyage en profondeur. D’autre part, ces pièces assurent la circulation de l’air et de la vapeur, il convient alors de s’assurer qu’elles soient parfaitement sèches avant de remonter votre atomiseur sans quoi l’eau restante dans ces conduits risque de se loger sur la résistance et de l’endommager.

Le débit d’air peut être multiple, certains atomiseurs comme le Griffin 25 visible sur la photo, disposent d’un débit d’air en amont de la résistance, puis d’un second en aval de la cheminée.

Pour nettoyer le débit d’air et la cheminée, passez-les plusieurs minutes sous un débit d’eau important et laissez les sécher intégralement avant de les remonter.

 


La résistance

Résistance coil et coton

 

Fréquence de nettoyage idéale : à éviter

La résistance est composée d’un fil résistif enroulé en bobine dans laquelle est insérée une mèche de coton ou de fibre. La mèche s’imbibe de liquide qui va être chauffé par la bobine lorsqu’un courant électrique y est appliqué. La résistance est ainsi un environnement où coexistent chaleur, humidité et matière organique, elle est donc sujette à un encrassement.

Si certain réservoirs avancés (reconstructibles) offrent une ouverture directe sur le couple bobine/fibre, la grande majorité des clearomiseurs ne permettent pas d’accéder au cœur de la résistance : afin de faciliter l’installation, l’ensemble est déjà monté dans une capsule rigide et non démontable. Or s’il est possible de nettoyer la bobine à l’eau, il est généralement déconseillé de chercher à nettoyer la fibre. Une fois mouillée par l’eau, la fibre humide prend un temps considérable à sécher en profondeur et l’eau – plus fluide – empêche le liquide de circuler convenablement jusqu’à la bobine. Les performances sont alors largement affectées et la résistance va s’user beaucoup plus rapidement. Il est donc préférable de changer sa résistance régulièrement que de chercher à la nettoyer manuellement.

 


Nettoyer une batterie ?

La question peut paraître absurde, mais dans certaines circonstances il peut être utile de nettoyer la batterie de votre cigarette electronique. Naturellement, tout nettoyage à base d’eau est à proscrire absolument. Toutefois, les connectiques de votre batterie peuvent être sujettes à une usure qu’il est bon de connaître pour garder une cigarette électronique au top de ses capacités.

Selon le modèle de votre réservoir, le débit d’air peut être situé à proximité de la connectique de votre batterie. Au fil des utilisations une légère couche de vapeur condensée peut se déposer sur la connectique et l’encrasser. La fine couche ainsi formée risque, à terme, de limiter la connexion entre la batterie et l’atomiseur. Une mauvaise connexion peut causer une oxydation des connectiques et dans les cas extrêmes, la batterie peut ne plus du tout faire contact et mettre votre cigarette électronique en défaut.

Pour la nettoyer, utilisez uniquement un morceau de papier essuie-tout sec. Tout matériau humide sur la connectique risque de créer un court circuit dangereux.

 


 

Pensez que l’adage mieux vaut prévenir que guérir vous évitera de nombreux efforts, et qu’il suffit généralement de transporter votre cigarette électronique dans un étui rigide et refermable pour éviter l’essentiel de la saleté.

You Might Also Like

Commentaires

Répondre