Know The Real Cost : menace sur la vape

0
2
(2)

Know The Real Cost, une campagne américaine vient jeter l’opprobre sur la cigarette électronique l’accusant de contenir des substances chimiques extrêmement nocives. Et ce par le biais d’une vidéo choc intitulée An Epidemic Is Spreading. Une tentative de décrédibilisation faussement alarmante orchestrée par la FDA supposée freiner le succès de l’ecigarette et ses e liquides aromatisés auprès des jeunes américains.

Avez-vous déjà vu une campagne contre la cigarette électronique ?

Know The Real Cost : décryptage d’une vidéo aussi virale qu’alarmante

Les temps sont durs pour les fabricants américains d’ecigarette et d’accessoires de vape. Une campagne vidéo postée sur YouTube et circulant sur les réseaux sociaux fait parler d’elle aux Etats-Unis. Celle-ci s’appelle An Epidemic Is Spreading et est en ligne depuis une semaine et connue de près de 500 000 personnes. Son nom est associé au titre Know The Real Cost. La vidéo pointe du doigt les prétendus dangers liés au vapotage. Il semble qu’un arrêt sur image soit de mise : que nous dit la vidéo ?

Résumons grossièrement : « Une épidémie se répand. Les scientifiques disent que cela peut modifier votre cerveau. Cela peut relâcher de dangereux produits chimiques tels que le formaldéhyde dans votre système sanguin et exposer vos poumons pouvant causer des dommages irréversibles. Ce n’est ni un parasite ni un virus ni une infection, c’est la vape »

An Epidemic Is Spreading : l’e cigarette version Black Mirror

Un discours qui s’accompagne en arrière-plan d’une mise en scène digne d’un véritable film d’horreur mêlé à un bon épisode de Black Mirror, malaisant et angoissant comme il se doit. Par un effet de zoom savamment pensé, la caméra suit différents étudiants au sein d’une école. Bureau, toilettes, parking, vestiaires, tous les lieux-clés du quotidien des jeunes élèves y passent. A chaque fois un élément alerte. En effet on distingue des marques sur le corps et le visage des protagonistes comme des vers grouillant sous la peau.

Très vite, l’écœurante réalité selon Know The Real Cost s’impose. Il s’agit bien de parasites semblables à des vers. Ces derniers obstruent le système humain et se répandent à une vitesse éclair dans tout l’organisme des jeunes élèves. Clou du spectacle, cette multitude de vers se retrouve dans une cigarette électronique vapotée par les différents élèves. Passé le haut le cœur, il y a de quoi paniquer.

Know The Real Cost

Car, qu’il s’agisse d’une métaphore ou non, les accusations sont loin d’être légères. En effet a vidéo An Epidemic Is Spreading prête à la cigarette électronique des effets extrêmement nocifs sur l’organisme. Et si vraiment tel est le cas, il est effectivement judicieux de s’en inquiéter au plus vite. Mais qui donc dire la sonnette d’alarme ? Qui se cache derrière cette campagne vidéographique ?

La FDA et ses campagnes mensongères au secours du bien public américain

Il fait maintenant bon s’interroger sur la provenance de cette vidéo. Derrière celle-ci : la FDA, acronyme de Food and Drug Administration. L’agence américaine qui se charge du contrôle et de la régulation des produits de type alimentaire et pharmaceutique. C’est notamment elle qui est supposée veiller à la santé publique. A sa tête, comme en guise de garant, un médecin du nom de Scott Gottlieb.

La vidéo appartient à une campagne qui fait elle-même partie d’un plus large dessein. En effet cette campagne d’alerte intitulée Know The Real Cost ( signifiant Connais le vrai coût ) se situe dans un cadre bien précis. Celui de la chasse menée par la FDA aux addictions liées aux produits du tabac. Après une première campagne sur la cigarette traditionnelle et les produits contenant du tabac non fumable comme le tabac à mâcher, la FDA s’attaque désormais à la e-cigarette.

La consommation de cigarette électronique chez les jeunes Américains

Avec Know The Real Cost, Scott Gottlieb souhaite lutter contre le fléau qu’est la consommation grandissante de cigarette électronique chez les jeunes générations. La FDA n’entend pas seulement lutter contre l’addiction à la nicotine qui constitue un combat tout à fait noble. A savoir que l’ecigarette ne se vape pas nécessairement avec de la nicotine. En effet il relève du vapoteur de décider. C’est pourquoi les arômes liquides de plus de 10ml à glisser dans sa vapoteuse sont commercialisés sans nicotine. Les vapoteurs souhaitant en ajouter, se procurent une ou plusieurs fioles de 10ml chargées de nicotine appelées boosters.

Au-delà du risque d’addiction à la nicotine chez les mineurs, Know The Real Cost dénonce les dangers et les produits toxiques contenus dans l’e-cigarette. Les méfaits sur l’organisme causés par la cigarette ou le tabac à mâcher sont indéniables mais il n’en est pas de même pour la cigarette électronique. D’ailleurs il n’en est rien.

Des présomptions basées sur des études démenties à la méthodologie douteuse

Le problème avec la FDA est qu’elle choisit mal ses sources. En effet les études dont elle s’inspire, en plus d’une méthodologie plus que douteuse, sont aujourd’hui toutes démenties. Malheureusement pour la cigarette électronique et les férus de vape, les soi-disant études dénigrant l’e cigarette ont davantage de poids dans les mémoires que les expériences pointant vers la non toxicité de l’e cig qui elles sont fiables.

D’ailleurs ces études hasardeuses, parlons-en. Notamment de la première et la principale étude sur laquelle se fonde Know The Real Cost. Elle paraît dans le New England Journal of Medicine ( NEJM ) début 2015. Menée par des chercheurs de l’université de Portland, dont le célèbre Jensen, l’étude fait beaucoup de bruit à l’époque. Très relayée par la presse, elle met en cause diverses substances chimiques présumées dangereuses contenues dans la cigarette électronique et la vapeur s’en dégageant. Elle affirme que la vape présente un risque de cancer, cinq à quinze fois plus élevé, que la cigarette traditionnelle.

Une source de référence plutôt embarrassante quand l’on sait que cette étude a depuis été formellement et officiellement démentie à de multiples reprises par d’éminents chercheurs dont notamment le spécialiste grec, le Dr Farsalinos, et l’illustre CDC, Centers for Disease Control and Prevention et agence maîtresse responsable de la santé publique aux Etats-Unis.

Des presomptions basees sur des etudes dementies a la methodologie douteuse

Stop à la désinformation

Ces derniers reproduisent l’expérience dont les principales conclusions sont sans équivoque. Le formaldéhyde, première substance chimique incriminée, est présent au même taux voire en quantité moindre que dans l’air de n’importe quel foyer américain. Quant aux autres agents chimiques tels que le diacétyle, ils ne sont pas non plus présents en quantité suffisante pour présenter la moindre signification clinique. Autrement dit les substances supposées nocives dans la cigarette électronique n’en sont rien. Rien ne prouve que la vape est offensive. Par ailleurs l’institut national français du cancer ( INCa ) s’aligne sur le CDC. Lui aussi juge que les concentrations dans les e liquides de produits dits cancérogènes sont faibles. Trop faibles pour que la vapeur des e cigarettes soit directement cancérogène. De quoi donner de vraies pistes de réflexion à la FDA à qui on ne peut que trop recommander de revoir ses sources.

Pour en apprendre davantage sur les substances chimiques mises en cause par Scott Gottlieb et comparses, il faut se rendre sur le site Whatsinvape.com dont le lien est indiqué à côté de la vidéo. L’internaute peut découvrir à travers une sorte de jeu toutes les méchantes substances prétendument contenues dans la vape. Un format d’apparence ludique attractif pour les plus jeunes. Passage en revue des différents risques évoqués : des particules de métaux tels que le nickel, l’étain et l’aluminium distillés dans les poumons, des substances chimiques ( acroléine, formaldéhyde, diacétyle ) dans le système sanguin. Sans oublier une maladie appelée « popcorn lung ».

Des substances chimiques quasi inexistantes

Une piqûre de rappel s’impose ! Il ne s’agit pas de faire le procès de la FDA et ses méthodes. Mais de démêler le vrai du faux pour rétablir les faits pour enfin faire la lumière sur cette affaire. Le Petit Fumeur se propose de répondre point par point à ces accusations dans un article davantage explicite.

En guise de bilan, pour ceux ne souhaitant pas bénéficier de plus d’explications, voilà ce qu’il faut retenir. Les quelques substances reconnues comme toxiques contenues dans la cigarette électronique n’y sont présentes qu’en quantité infime. Une quantité qui est loin d’être suffisante pour représenter un réel danger ou du moins un danger plus significatif que n’importe quel autre produit.

Les arômes et liquides parfumés en danger

Au premier rang dans le viseur de Know The Real Cost : les arômes parfumés liquides pour cigarette électronique. D’après Scott Gottlieb et ses acolytes, juge les arômes et liquides pour vaporette trop attractifs aux yeux des mineurs. D’ailleurs il les considère comme les premiers responsables de la consommation de cigarette électronique de ce public. Par conséquent la Food and Drug Administration somme les fabricants d’e cig de trouver un plan. Plus précisément un plan stratégique visant à endiguer le phénomène. Ces derniers ont 60 jours pour ce faire. Sans quoi, la FDA demandera la suppression pure et simple des cigarettes électroniques aromatisées.

La cigarette électronique permet surtout à un nombre croissant de fumeurs de s’émanciper de la toxicité réelle des cigarettes traditionnelles. Et ce en leur offrant une clé au sevrage tabagique. Sauvant ainsi au passage probablement de nombreuses vies. Sachant cela on ne peut que recommander à la FDA et sa tête d’affiche Scott Gottlieb de ne pas se tromper de cible. Les arômes et liquides parfumés jouant un rôle très important lorsqu’il s’agit de détourner un fumeur d’une cigarette de tabac au profit d’une cigarette de type e electronique ; il serait dommage de priver des millions de consommateurs de cigarette classiques d’une porte de sortie.

Alors avez-vous déjà vu une campagne contre la cigarette électronique ? Maintenant oui.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Note moyenne 2 / 5. Nombre de votes : 2

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.

Partager sur les réseaux sociaux :
Sans commentaires
  1. Anonyme dit

    Visitor Rating: 5 Stars

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Twitter widget by Rimon Habib - BuddyPress Expert Developer