L’Institut National du Tabac : Se mettre à la vape pour arrêter la cigarette !

0
4.3
(8)

L’institut National du Cancer (INCa) vient de publier un document qui met le doigt sur le vapotage dans le sevrage tabagique. Un article qui revient sur les dangers du tabac en informant les consommateurs de l’importance de l’ecigarette  dans le processus d’arrêt tabagique

En effet l’INCa s’est basée sur plusieurs études réalisées par différents organismes publics. Notamment un rapport écrit par le Haut Conseil de Santé Public (HCSP). Ce rapport en question explique que la cigarette électroniquepeut être considérée comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac des fumeurs“.

Ces études mettent en lumière l’efficacité de l’e-cigarette dans la lutte anti-tabac. Sans jamais être considérée comme un produit d’aide au sevrage tabagique, on comprend que la cigarette électronique joue un rôle important dans l’arrêt du tabac

Le tabac en quelques chiffres

les dangers du tabac

Avant de parler cigarette électronique, arrêtons-nous quelques minutes sur les ravages que le tabac provoque. Effectivement, la cigarette ou la tueuse est de loin la première cause de cancer en France. Le tabac arrive devant l’alcool (8%) et l’alimentation (5,4%).

Oui, 19,5% des cancers sont directement liés au tabac, des chiffres alarmants qui en disent long sur la dangerosité de la cigarette

Si on approfondi un peu plus, on apprend que le tabac est responsable de 8 cancers du poumon sur 10. Pire, le tabac cause près de 70% des cancers des voies aérodigestives supérieures (la bouche, le larynx, pharynx et l’œsophage) et 50% des cancers de la vessie.

Pour finir, le tabac est coupable de certains cancers du foie, du pancréas, de l’estomac, du rein, du col de l’utérus, du sein, du côlon-rectum, de l’ovaire et de certaines leucémies. En bref, le tabac est l’auteur de 5 cancers sur 10, ce qui est énorme.

Tous ces cancers liés au tabac viennent des “substances cancérigènes comme le benzène, l’arsenic, le chrome, le monoxyde de carbone, … Les particules fines produites par la fumée sont les principaux responsables des maladies cardiovasculaires et les particules solides présentes dans cette fumée jouent un rôle important dans la survenance d’un insuffisance respiratoire“.

Et la cigarette électronique dans tout ça ?

Cigarette électronique en peinture

L’INCa poursuit son étude en affirmant que “Ces produits n’existent pas à des taux significatifs dans la “vapeur” des e-cigarettes. On s’attend donc à une réduction de ces risques chez les fumeurs de tabac qui passent à l’e-cigarette“. Cette phrase prouve bien que le vapotage est beaucoup moins nocif que la cigarette traditionnelle. En effet il pourrait s’agir d’un moyen efficace pour s’éloigner de vos mauvaises habitudes tout en douceur. 

L’Institut National du Cancer explique que “les effets irritants et/ou toxiques des composants de l’e-cigarette sont nettement moins élevés que ceux du tabac“. Voici un point important à soulever car il n’y a pas de combustion avec la cigarette électronique. De plus, l’eliquide nécessaire au fonctionnement de la cigarette électronique contient des produits tels que la glycérine végétales, du propylène glycol, de l’eau, de la nicotine (ou pas) des arômes et de l’alcool (seulement dans certains e-liquides). L’Institut National du Cancer a publié une vidéo pour rappeler aux consommateurs les risques auxquels ils s’exposent lorsqu’ils allument une cigarette. Dans cette même vidéo l’INCa parle de la cigarette électronique comme un moyen efficace de lutter contre le tabagisme

 

Si vous souhaitez vous lancer dans l’incroyable aventure de la cigarette électronique, n’hésitez pas à aller faire un tour sur Le Petit Fumeur !

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes : 8

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.

Partager sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Twitter widget by Rimon Habib - BuddyPress Expert Developer