Prix du e liquide au CBD – comprendre et anticiper

0
4
(48)

E liquide au CBD : pourquoi c’est aussi cher ?

Temps de lecture : 6 minutes.

 

Le point de comparaison avec la nicotine est bien sûr le premier facteur qui crève les yeux. Pour un volume de 10 millilitres, un eliquide nicotiné avoisinera généralement les 5€ quel que soit son taux de nicotine. Tandis qu’un e-liquide CBD se trouve souvent dans des fourchettes de prix qui varient de 10 à 80€ en fonction des dosages. Un véritable fossé qui soulève à très juste titre de nombreuses questions.

La différence est encore plus flagrante dans le cas des boosters. Le booster de nicotine ordinaire qu’on trouve un peu partout est en moyenne à 1.90€. Et ce alors que le booster de CBD traditionnel peut même atteindre les 100€.

Il s’agit de deux bouteilles contenant chacune 10 ml d’e-liquide concentré. Toutefois l’une est plus de 52 fois plus chère que l’autre. Il y a effectivement de quoi se gratter la tête. Certes, ce n’est pas le même produit, mais nous sommes parfaitement en droit de nous questionner sur ce qui justifie cet écart. Nous n’allons donc pas nous contenter aussi facilement de cette explication simpliste.
On a donc deux points qui mettent en lumière cette différence de prix :

  • Les prix minimaux des e liquides au CBD sont sensiblement plus élevés.
  • Les prix sont variables en fonction du dosage de CBD (parfois du simple au septuple), ce qui n’est presque jamais le cas pour les dosages de nicotine.

Pourtant, les matières premières nécessaires pour fabriquer du CBD sont loin d’être rares. En particulier en France puisque l’hexagone produit la moitié du chanvre européen. Nous disposons donc déjà dans nos frontières d’une grande capacité de production. Qu’est-ce qui explique alors cette différence de prix ?

 

Une technique d’extraction compliquée

 

Extracteur CO2 Supercritique pour CBD
Même les extracteurs “compacts” à rendement modeste seront un peu encombrants pour le salon.

 

Un des soucis principaux pour obtenir du CBD se situe au niveau de l’extraction. Les fabricants utilisent pour ce faire une technique que l’on appelle l’extraction au CO2 supercritique. En substance, c’est un procédé très similaire à l’extraction d’huiles essentielles par solvant. Sauf qu’on utilise à la place du dioxyde de carbone sous pression (74 bars) ou porté à des températures allant de 31°C à 40°C. Cette méthode est relativement simple et surtout extrêmement fiable. Et ce dans la mesure où elle garantit un produit complètement pur. Contrairement aux solvants qui laissent dans le produit final des traces de substances que nous n’avons pas franchement envie de vapoter. On appréciera aussi le bilan écologique très propre de cette méthode.

Toutefois, la machinerie nécessaire pour l’extraction du CBD au CO2 n’est pas une technologie encore très répandue. Cela même si son usage se diversifie de plus en plus (café, vanille, omega-3, houblon… etc.) Ce qui signifie que les installations ont un coût colossal, même si l’investissement initial pourra être amorti dans le temps. Par la suite, il faudra principalement du CO2 et du chanvre pour faire tourner l’appareil. Heureusement ces matières premières sont relativement faciles à obtenir. Le coût de la machinerie n’est donc pas une explication complètement satisfaisante pour justifier les tarifs du CBD.

 

Le CBD : des normes rigoureuses nécessitant des techniques de pointe.

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’extraction au CO2 supercritique ne va pas cibler spécifiquement le CBD, mais toutes les substances naturellement présentes dans la plante. Pour le dire autrement, cette méthode fait ressortir tous les cannabinoïdes de façon indifférenciée.  C’est un problème de taille, car si le CBD ne fait pas l’objet d’une législation particulière, certains autres cannabinoïdes sont sévèrement interdits. C’est donc ici que nous arrivons aux fameux « moins de 0.2% de THC ».

Certes, la sélection minutieuse des variétés de chanvre utilisées se fait par leur teneur en THC et en autres cannabinoïdes quasi-nulle. Cependant, la nature et le vivant sont capricieux. Pour rester dans les bons seuils, il faut donc continuellement surveiller le développement des plantes. En effet de nombreux facteurs aussi variables qu’imprévisibles vont influencer aléatoirement la concentration de tel ou tel principe actif dans la plante de cannabis. Parmi ces facteurs : ensoleillement, climat, qualité des sols, état de santé du plant de chanvre, présence éventuelle de parasites. Ceux qui savent ce que posséder un jardin représente peuvent aisément saisir le challenge que cela représente.

Il faut alors contrôler chaque étape de la production pour s’assurer que tout reste dans les clous. Avant de recourir à des techniques de pointe pour encore isoler le Cannabidiol des autres substances contenues dans le produit obtenu par extraction CO2. Et c’est définitivement à cette étape que le bât blesse et que les prix montent. Surtout lorsqu’il s’agit de répondre à un marché en pleine expansion. Des contrôles hyper précis sur des volumes de plus en plus importants demandent des méthodes de plus en plus coûteuses. Et ce particulièrement si l’on considère que toutes les technologies impliquées sont encore très récentes et peu accessibles.

 

Récapitulons tout cela :

Les outils permettant d’extraire un CBD pur et sain sont très sophistiqués. Toute la chaîne de production (de la graine jusqu’au produit fini) est à surveiller rigoureusement afin de rester dans les normes. Et ce malgré des facteurs d’incertitude importants. Les techniques permettant de répondre à la fois à une exigence de qualité et aux normes légales sont éminemment complexes et font monter les prix.

 

Le CBD pas cher, un mythe ?

 

L'alchimiste par Brueghel l'ancien
L’alchimiste par Bruegel l’ancien

 

A partir des premiers constats que nous venons de faire, nous pouvons déjà anticiper plusieurs évolutions possibles.

D’abord la loi de l’offre et de la demande joue plutôt en notre faveur. Qui plus est on peut aisément supposer que les techniques de fabrication vont progressivement se standardiser et s’homogénéiser. Ce qui pourra se traduire par une baisse des prix (ce processus est hélas très lent).

Ensuite, même s’ils ne bénéficient pas de toute la visibilité qu’ils méritent, de nombreux acteurs comme Harmony (équipe géniale et ils recrutent en ce moment) travaillent activement pour trouver et proposer toujours plus de façons d’exploiter la plante Cannabis. Car, en dépit de sa réputation sulfureuse, ses usages sont déjà innombrables (textile, cosmétique, matériaux de construction, alimentation, médecine… etc.). Cette tendance s’accélère de plus en plus. Est-ce que cela pourrait se traduire à terme par une meilleure compréhension de la plante et un allègement des normes qui, pour le moment, freinent le marché ? Il est encore trop tôt pour le dire. Néanmoins dans le climat politique d’aujourd’hui rien ne semble impossible.

 

Comprendre les chiffres pour trouver le meilleur prix

En attendant que la situation évolue, l’utilisation des boosters de CBD reste l’option la plus économique. Même si l’investissement initial est légèrement plus important et que cela implique dans l’essentiel des cas de faire des manipulations soi-même.

Pour aboutir aux choix les plus pertinents en termes de prix du CBD, il faut paradoxalement faire complètement abstraction des notions de volume (en millilitres) et de concentration (en milligrammes par millilitre) et ne retenir que la masse (en milligrammes).

En d’autres termes, ce qui va vous intéresser concrètement si vous voulez profiter d’un eliquide au CBD pas cher, c’est de trouver le rapport prix / masse de CBD. C’est-à-dire se demander quel est le prix d’un milligramme de CBD.

Exemple :

Le Purple Haze de chez Space Monkey coûte 99.90 en 1000 mg CBD.

  • On a donc un prix / mg de 99.90 / 1000 = 0.0999€ pour 1 milligramme.

Le Strawberry Hemp de chez Harmony coûte 14.90 en 100 mg CBD

  • On a donc un prix / mg de 14.90 / 100 = 0.149€ pour 1 milligramme.

Si les dosages élevés sont par nature les plus économiques de ce point de vue, il faut néanmoins compter qu’il faudra généralement les diluer à partir de 500 mg. Ce qui constitue une étape supplémentaire.

Ce calcul marche tout aussi bien avec les cristaux de CBD. Et ce même s’il faut aussi compter l’investissement dans les autres outils, thermomètre, bain marie, base neutre… etc. Ce sera l’objet d’un prochain article.

Les cristaux purs de chez Harmony ont ainsi un prix / mg de 0.0898€ par milligramme.

 

 

Maintenant que vous savez tout sur les prix du CBD, je profite d’avoir votre attention pour vous rappeler les points suivants :

  • Le meilleur prix n’est pas toujours l’option la plus confortable, ni la plus rapide à mettre en œuvre.
  • Cette approche ne concerne STRICTEMENT que la notion de prix. Cela ne vous dispense donc pas de vérifier que le dosage vous correspond et de l’ajuster par la suite !

 

Si vous anticipez déjà ces deux points, vous aurez peut-être compris que les options les plus intéressantes d’un point de vue prix / concentration / confort sont les grands conditionnements. Ces derniers contiennent une masse de CBD assez élevée. Le Extra Strong de chez Sanapro propose par exemple une masse de 900 mg de CBD dans un conditionnement de 30 ml à un prix de 78.90 €. Ce qui correspond à 3 bouteilles 10 ml ordinaires. Chacune contenant 300 mg de Cannabidiol (taux intermédiaire conseillé pour un mary vapotage ponctuel).

Je vous laisse faire vous-même le calcul de sa rentabilité. Il suffit de faire deux divisions.

 

Pour conclure, nuançons l’ensemble en rappelant qu’il vaut probablement mieux pouvoir accéder au CBD dans des ordres de prix nécessaires pour assurer le respect de normes encore très délicates en France. Plutôt que de le voir complètement interdit faute d’une transparence totale de la part des fabricants. A trop vouloir optimiser les prix, le risque peut être de saboter un marché. Un marché qui n’est encore que dans sa toute première phase et qui a encore besoin de temps pour atteindre sa maturité.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Note moyenne 4 / 5. Nombre de votes : 48

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.

Partager sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Twitter widget by Rimon Habib - BuddyPress Expert Developer