Avis 8.98/10 - 533 AVIS
09 81 88 87 00 (10h30 - 18h30)
Panier 0 article articles (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité:
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats VALIDER LA COMMANDE

Principe du DIY

Le Do it Yourself est une pratique consistant à fabriquer soi-même ses e-liquides. En plus de faire des économies, vous êtes le maître de la création. Chaque aspect est sous contrôle depuis la viscosité de la base jusqu'à l'intensité des arômes.

Le DIY, c'est ainsi le goût que vous aimez avec la composition qui vous va bien.

Bases

Boosters

Arômes

Additifs

Principe du DIY

Le Do it Yourself est une pratique consistant à fabriquer soi-même ses e-liquides. En plus de faire des économies, vous êtes le maître de la création. Chaque aspect est sous contrôle depuis la viscosité de la base jusqu'à l'intensité des arômes.

Le DIY, c'est ainsi le goût que vous aimez avec la composition qui vous va bien.
Bases
La base est la matière première de vos créations. Il s'agit d'un e-liquide neutre et non-nicotiné faisant office d'élément liant pour tous les autres ingrédients.

Elle est composée de glycérine végétale et de propylène glycol. La proportion de ces deux éléments, aussi appelé Ratio PG/VG, peut varier selon les types de base.
Boosters
Il sert à apporter la nicotine à vos créations. Son utilisation n'est donc pas indispensable.

Pour trouver le bon volume de booster à utiliser, vous trouverez sur cette page des calculateurs permettant de calculer immédiatement le bon résultat.
Arômes
Aspect le plus ludique du DIY, les arômes concentrés apportent la saveur à vos créations. Les mélanges et les expérimentations sont fortement recommandés.

Il est indispensable de les diluer préalablement dans une base.
Additifs
En complément des arômes, les additifs peuvent apporter une petite touche en plus pour faire la différence et donner du caractère à vos créations.

Un effet frais, pétillant ou acide, tout est à votre disposition pour confectionner de véritables chefs-d’œuvre

Le DIY - Mode d'emploi

Portez systématiquement des gants et des lunettes de protection lorsque vous manipulez des produits contenant de la nicotine.

Ajout des arômes et additifs

  • Commencez toujours par ajouter vos additifs. Ce dosage n'est pas particulièrement délicat, mais un surdosage d'additif peut provoquer une saveur désagréable et gâcher une quantité importante de base si celle-ci était déjà présente. En versant vos additifs en premier, vous pourrez ainsi faire marche arrière en cas de fausse manipulation (attention aux virgules et aux unités dans vos calculs).
  • Il est recommandé de ne pas dépasser 2 % d'additif pour le volume total d'e-liquide fabriqué.
  • Ajoutez ensuite vos arômes en prenant soin de verser délicatement.
  • Dans le cas des mono-arômes, il est généralement facile de déterminer au nez la puissance du concentré. Attention, toutefois, les arômes plus complexes peuvent parfois nécessiter un certain temps avant de déployer toute leur intensité, il convient alors d'apprendre à les connaître en travaillant d'abord avec des petites quantités.
  • La proportion d'arômes est comprise entre 10 et 20 % du volume d'e-liquide total.
  • Note : selon le ratio PG/VG de votre base, les arômes vont se déployer différemment. Le PG se lie plus facilement avec les arômes et il est conseillé de doser un peu plus généreusement les arômes lorsque des bases à forte teneur en Glyrécine Végétale sont utilisées.
Additifs 2% Arômes 20%

Calculer la quantité de booster nécessaire

  • Le booster est une base en petit conditionnement et généreusement dosée en nicotine (généralement 20 mg/ml). Pour obtenir une base nicotinée au bon dosage, il suffit demélanger un certain volume de booster avec un certain volume de base neutre. Utilisez le calculateur ci-contre pour trouver les proportions idéales.
  • Le calculateur vous indique quelle quantité de base utiliser et quelle quantité de booster y diluer afin d'obtenir une base totale au bon taux de nicotine.
  • Pensez à indiquer un volume total de base souhaité légèrement inférieur à la contenance du flacon que vous comptez utiliser, il est en effet préférable de laisser approximativement un centimètre d'air dans la bouteille afin que le mélange puisse se développer correctement.
  • Si vous avez acheté de la base avant 2017, il vous reste peut-être de la base nicotinée en grand conditionnement. Si c'est le cas, vous pouvez néanmoins utiliser ce calculateur pour connaître précisément les mélanges à effectuer pour diluer deux bases ou une base nicotinée avec un booster ( il suffit alors de remplir le champ (B) Booster comme s'il s'agissait d'une base nicotinée.
J'ai une base (A) dosée à    mg/ml.

J'ai un booster (B) dosé à    mg/ml.

Je veux obtenir un total de    ml de base.

Je veux que ma base finale soit dosée à    mg/ml.


Il me faudra alors mélanger    ml de base (A)
et     ml de booster (B)

Ajout de la base neutre

  • Ajoutez la base aux arômes et aux additifs.
  • Si vous comptez vapoter sans nicotine, un simple dosage au jugé peut largement faire l'affaire. Autrement, il existe de multiples accessoires dédiés aux DIY qui facilitent les mélanges et favorisent la précision des dosages. Les seringues à bout plat permettent de mesurer finement les volumes en toute sécurité.
  • Si en revanche vous désirez vapoter avec nicotine, pensez à laisser un volume suffisant dans le flacon pour recevoir la quantité appropriée de boosters.

Comment stocker une base DIY ?

  • Lorsque vous n'utilisez pas votre base, il est fortement conseillé de la ranger dans un endroit sombre (isolé de la lumière directe du soleil et des rayons ultraviolets en particulier). La lumière aura tendance sur le long terme à donner un petit goût parasite à la base. Ce dernier ne constitue pas une nuisance mais dénature l'équilibre de vos mélanges et implique d'utiliser une plus grande quantité d'arômes.
  • Les stockages très prolongés (plusieurs mois) de base peuvent être effectués au réfrigérateur.
  • Si vous utilisez plusieurs bases différentes, pensez à les étiqueter et à les identifier afin de savoir lesquelles utiliser en priorité.

Ajout des boosters

  • Avant d'ajouter les boosters, c'est le moment de dégainer vos gants et vos lunettes de protection !
  • Utilisez les résultats obtenus avec le calculateur pour ajouter le volume de booster approprié.
  • S'il est pertinent de verser le booster en dernier c'est que cet ordre permet d'éviter les erreurs de dosage. Si vos calculs sont corrects, il n'est pas possible de surdoser le booster de façon significative (autrement le flacon déborderait).

  • Prenez votre temps et laissez couler le booster doucement.
  • Assurez-vous de travailler sur une surface propre et rangée.
  • Gardez à distance les enfants et les animaux domestiques lorsque vous manipulez des produits contenant de la nicotine.
  • Les précautions de stockage des boosters sont les mêmes que celles des bases.
Base & Booster 80%

Finaliser l'e-liquide DIY

Pour finaliser votre eliquide commencez par refermer le flacon et secouez-le généreusement afin de bien mélanger les différents éléments entre eux.

Si vous comptez préparer plusieurs eliquides distincts, songez à étiqueter le flacon et mentionnez-y la date.

Selon les arômes utilisés, il conviendra de laisser steeper Laisser STEEPER signifie laisser l'e-liquide reposer afin que les arômes se lient en profondeur à la base votre création. Les arômes concentrés fruités peuvent souvent déployer l'essentiel de leurs saveurs en quelques heures. En revanche, les arômes gourmands et surtout les classiques auront besoin de plusieurs jours de repos, voir parfois des semaines entières avant de libérer tout leur potentiel.

DIY - Comment choisir ses matières premières ?

La première chose à faire est de choisir sa base en fonction du taux de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (GV). Davantage de PG produit moins de vapeur mais plus de rendu de saveurs que la GV. Si vous ne savez pas par où commencer, la base 50/50 est un excellent compromis.

Selon les fabricants, les bases peuvent avoir une texture et un rendu légèrement différents. Si le DIYeur débutant n'y verra que peu de différence, les puristes ont tous leurs marques fétiches.

Le stockage des bases se fait dans un environnement privé de lumière et avec une circulation d'air réduite. Les stockages très longue durée peuvent avoir lieu au frais.

Le choix d'un booster doit prendre en considération plusieurs paramètres. Il est important d'opter pour un booster ayant un taux PG/VG identique ou proche à celui de votre base. En effet, les DIYeurs désirant obtenir un taux de nicotine important constateront parfois qu'il est nécessaire d'utiliser un volume de booster égal, voire supérieur à celui de la base.

Pour trouver la quantité de booster idéale, posez-vous les deux questions suivantes :

  • Quelle quantité de base nicotinée souhaitez-vous obtenir au total?
  • Quel est le dosage de nicotine désiré?

Référez-vous ensuite à nos différents calculateurs pour trouver une solution adaptée.

Choisir ses arômes c'est avant tout une question de goût. Si vous avez déjà testé des e-liquides déjà préparés, vous avez déjà probablement une petite idée de vos préférences personnelles.

Naturellement chaque fabricant propose une perception différente de chaque arôme. Un arôme fraise sera ainsi différent d'un fabricant à un autre. L'un va plutôt insister sur l'aspect juteux du fruit, tandis que l'autre choisira de mettre en valeur la dimension plus sucrée de l'arôme.

Les arômes constituent généralement entre 10 et 20 % du mélange total. Ce qui signifie qu'il vous faudra au minimum un flacon de 10ml d'arôme pour 200 ml de base. Certains laboratoires ont déjà commencé à comprendre l'enthousiasme des vapoteurs vis-à-vis du DIY et proposent d'ores et déjà des arômes en grand conditionnement.

Choisir un additif n'est pas indispensable, mais ces derniers peuvent néanmoins constituer la cerise sur le gâteau de vos créations personnelles. L'Acetyl pyrazin va par exemple donner une saveur « goût fumé » qui apporte de la profondeur aux saveurs de fruits à coque en leur donnant une senteur tendant vers le grillé.

Les additifs représentent généralement une très faible part du mélange total (<2%) et se conservent longtemps.

Souvent négligé à tort, le matériel dédié au DIY représente tous les accessoires qui permettent de fabriquer confortablement son e-liquide et de le stocker dans de bonnes conditions. Pensez surtout à prendre en considération la contenance de vos flacons au moment de faire vos choix.

L'erreur classique consiste à ne compter que la proportion de base dans le choix des flacons tout en omettant de compter le volume occupé par les arômes. Si vous comptez utiliser 100ml de base, songez à prendre un flacon pourvu d'une contenance minimum  120 ml. Il est également recommandé de laisser quelques ml d'air pour accompagner le mélange fini, afin que ce dernier puisse se mélanger facilement et que les arômes se dispersent convenablement.