Avis 9.48/10 - 6925 AVIS
telephone
SAV
09 81 88 87 00
Du lundi au jeudi de 10h - 18h
Vendredi 10h - 16h
Panier 0 article articles (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00€ Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité:
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats VALIDER LA COMMANDE
Filtrer les liquides

Type

Contenance (ML)

PG/VG

Afficher/masquer plus d'options

Nicotine:

Marques

Pays

Choisir un arôme

E-liquides

Il y a 1131 produits.

Tout savoir sur les eliquides

La question du choix de l’eliquide est un passage obligé lorsqu’on se met à la cigarette électronique. Cette décision repose sur trois critères principaux : l’arôme, le taux de nicotine et le taux de PV/VG.

Quelle est la composition d’un eliquide pour cigarette électronique ?

Les composants d’un e liquide

Tout e liquide pour cigarette électronique se compose :

1) D'une base mêlant propylène glycol et glycérine végétale, tous deux ayant la particularité de se vaporiser à basse température. La base représente 80% à 90% de l’eliquide.

- Le Propylène Glycol ( PG ) est un composé alimentaire générant une fine vapeur à basse température. Il contribue à fluidifier le mélange de l’eliquide et, propice à une restitution parfaite des arômes, il fait office d’exhausteur de goût. Qui plus est, associé à la nicotine, il favorise le "hit", à savoir la sensation en gorge prisée par les fumeurs. On le retrouve dans des produits cosmétiques, alimentaires ou encore médicaux.

- La Glycérine Végétale ( VG ) est également un composé alimentaire. Excellent substitut à la fumée de cigarette, le composé produit une vapeur dense une fois vaporisé et l’eliquide consommé. Son goût subtilement sucré apporte par ailleurs une certaine rondeur au mélange et vient contrebalancer le côté piquant du propylène glycol. Ce composé d'origine naturelle étant utilisé dans un grand nombre de produits alimentaires (additif E422 en Europe), il ne présente aucun danger pour la santé à un dosage adapté.

2) D'eau déminéralisée (de 0% et 5%) contribuant à la fluidification de l’e-liquide. Cela est nécessaire car la glycérine végétale est un composé dense et gras.

3) D'alcool éthylique (de 0% et 5 %) servant là aussi à fluidifier à favoriser le « hit » mais aussi à apporter de la douceur à l’inhalation. Autres atouts : il fait office d’homogénéisant et d’exhausteur de goût.

à A savoir que le combo eau-alcool présent dans un e-liquide n’excède que rarement les 5%.

4) D'arômes alimentaires représentant entre 3% et 15% e la mixture e liquide. L'arôme apporte la saveur. Qu’il s’agisse d’un fruit, d’une pâtisserie, d’un cocktail ou d’une sensation de fraîcheur, l’arôme alimentaire se doit d’être fidèle à un goût donné. Il se compose de matières aromatiques naturelles, synthétiques ou d'une alliance des deux.

5) De nicotine. Celle-ci se présente sous forme liquide et pure et est obtenue par extraction des feuilles de tabac. A faible dose, l’alcaloïde procure un effet stimulant brièvement éliminé par l'organisme. A savoir que le taux de nicotine dans un eliquide se situe entre 18mg/ml et 0mg/ml suivant le choix du dosage.

Le dosage propylène glycol/glycérine végétale (PG/VG)

Le Propylène Glycol et la Glycérine Végétale sont les éléments nécessaires à la production de vapeur. En effet, ces liquides ont la particularité de se vaporiser à basse température pour former une vapeur donnant l'illusion de la fumée de cigarette. C’est pourquoi un eliquide pour cigarette électronique se compose presque systématiquement d'une base contenant ces deux fluides à divers dosages. Cela dit certains eliquides possède une base 100% PG ou 100% VG. Libre à chaque vapoteur de choisir la base de son e-liquide que ce soit pour la quantité de vapeur générée, le rendu de saveur ou compte-tenu de son matériel e-cigarette.

- Eliquide majoritairement dosé en propylène glycol : 80PG/20VG ou 70PG/30VG. Majorité de PG rime avec eliquide fluide associant hit important et quantité satisfaisante de vapeur. Dans ce mix, il s'agit de compenser le manque de vapeur et l'aspect déshydratant du propylène glycol par l'ajout de glycérine végétale. Cette base e-liquide convient parfaitement aux débutants.

- Eliquide 50PG/50VG et 60PG/40VG : Très bon compromis rassemblant le meilleur des deux substances. Belle restitution des arômes, hit satisfaisant, vapeur abondante et viscosité légère afin de prévenir un encrassement trop rapide du matériel de vapotage.

- E liquide riche en glycérine végétale : 30PG/70VG, 20PG/80VG, 10PG/90VG, et 100%VG. La glycérine végétale produit une large quantité de vapeur et reproduit merveilleusement la fumée de cigarette traditionnelle. La vapeur générée par la consommation de l'e-liquide sans propylène glycol est plus dense et tend à se dissiper lentement dans l'air. L'e-liquide high VG présente à l’inverse la fâcheuse tendance d’altérer légèrement les arômes (goût sucré) et d’entraîner un hit limité. La consommation d’un e-liquide high VG correspond aux adeptes du sub ohm en quête de gros nuages de vapeur façon cloud chasing et vapant à des puissances élevées. Relativement visqueux, l'eliquide high VG nécessite des atomiseurs adaptés capables de fournir une grande quantité d’e-liquide à la résistance et ne se salissant pas trop vite. Pour information, chauffée au-delà de 250°C, la glycérine pure générerait de l'acroléine, une substance toxique potentiellement cancérigène présente dans la fumée de la cigarette traditionnelle.

- Eliquide 100%PG : Contrairement à la glycérine végétale, le propylène glycol retranscrit avec brio tous les arômes. Associé avec la nicotine, le hit est bien présent. Seul défaut : le volume de vapeur est lui très faible.

EN BREF :

- Glycérine végétale = vapeur abondante et dense, hit limité altération des arômes

- Propylène glycol = vapeur faible et volatile, hit important, bonne restitution des arômes

Quelle consommation d’ecigarette par rapport à la cigarette ?

Etant donné que la consommation en e-liquide dépend de facteurs divers comme le matériel pour cigarette électronique utilisé, la fréquence, la durée et le mode d'inspiration, il est difficile de s’avancer et le sujet ne fait état que d’estimations. Le nombre de cigarettes consommées quotidiennement pourrait être un indicatif de la quantité d’eliquide nécessaire. Selon un exemple de ratio, un paquet de 20 cigarettes équivaudrait à 2.25 ml d’e liquide et 4-5 paquets de cigarettes à un flacon de 10ml d’e-liquide, un format très répandu. Toujours selon ce ratio, pour une personne habituée à fumer 20 cigarettes par jour, un flacon d’eliquide 10ml tiendrait entre 4 et 5 jours, dépendant du mode de vaporisation bien sûr.

Quel taux de PG/VG choisir pour un eliquide ?

Là encore pas de règle ! Si l’on sait que, dans un eliquide, le propylène glycol favorise le hit de même que les saveurs, la glycérine végétale favorise elle la production de vapeur, il appartient au vapoteur de choisir le ratio qui lui convient. Cela dit, il est essentiel de choisir un taux de PG/VG adapté à son matériel e-cigarette afin de ne pas l’endommager (fuite, encrassement etc).

Qu’est-ce qu’un eliquide full VG ?

Un eliquide dit « full VG » est un liquide pour cigarette électronique exempt de propylène glycol, le dosage en glycérine végétale s’élève donc à 100%. La particularité des eliquides full VG ? La masse de vapeur qu’ils génèrent.

Qu’est-ce qu’un eliquide aux sels de nicotine ? Quelles différences avec un eliquide ordinaire ?

Forme la plus proche de la nicotine naturelle, le sel de nicotine est particulièrement plébiscité par les anciens fumeurs. Pourquoi ? Parce qu’il offre un ressenti plus proche de la cigarette traditionnelle que la nicotine généralement utilisée dans les e liquides. Sensation de satiété en nicotine et absorption par l’organisme plus rapides, les sels de nicotine sont plus efficaces pour les anciens fumeurs mais aussi moins irritants pour la gorge et présentent un risque très faible de toux. Tout en comblant le manque en nicotine, l’e liquide aux sels de nicotine permet de vapoter de la nicotine à un dosage plus élevé (proche de 20 mg/ml) sans ressentir de gêne.

A savoir que les eliquides aux sels de nicotine requièrent un matériel e-cigarette spécifique. Inhalation indirecte à basse puissance, le pod est idéal pour vapoter des eliquides au sel de nicotine. Il est vivement conseillé de se procurer une résistance dont la valeur est supérieure à 1 ohm.

Quel matériel e-cigarette correspond à quel eliquide ?

Quel atomiseur pour les eliquides gras high VG ?

La forte viscosité des e-liquides high VG rendant difficile l'alimentation du fil résistif responsable de la vaporisation, il est important d’utiliser un matériel e-cigarette adapté. Le risque ? Que la résistance ne soit pas suffisamment alimentée entraînant l’assèchement du consommable et donc un dry hit (ça brûle en gorge) dont vous vous souviendrez.

La solution : les atomiseurs de type Sub ohm. Dotés de résistances aux larges ouvertures, ces atomiseurs facilitent l’entrée de l’eliquide. Quant au consommable, sa forte capillarité assure l’alimentation du fil résistif.

Quel atomiseur pour les eliquides fluides en 50PG/50VG ou moins ?

Les eliquides richement concentrés en propylène glycol étant fluides, la priorité est donc d’éviter des fuites. Pour cela il est nécessaire d’opter pour une petite arrivée d’eliquide soit des résistances de petite taille avec une faible quantité de coton d’une valeur supérieure à 1 ohm. L’ inhalation indirecte se fait par un tirage plus serré orienté saveur. A éviter à tout prix : les clearomiseurs subohm.

Les clearomiseurs Zenith MTL, Zlide, GS Drive et les kits ego aio de Joyetech ou la Q16 de Jutsfog sont d’excellentes références.

Les drippers, une alternative qui met tous les eliquides d'accord

Autre option : les drippers. Ne possédant pas de réservoir, les drippers acceptent tous les eliquides quel que soit le taux de PG/VG.

Quel format d’eliquide choisir ?

10ml, 50ml, 60ml, 90ml, 100ml, 120ml, plusieurs formats de flacons e liquides sont disponibles sur Lepetitfumeur.fr. Les vapoteurs souhaitant réaliser des économies se tourneront vers les grands conditionnements, ceux souhaitant tester de nouvelles saveurs vers des fioles 10ml, par ailleurs très pratique lorsqu’on se déplace. A savoir qu’au-delà de 10ml, les eliquides ne contiennent pas de nicotine, requérant donc son ajout par booster de nicotine.

Autre possibilité, les flacons seringues dans lesquels transférer une partie de son stock d’eliquide pour faciliter le transport et le remplissage de sa cigarette électronique.

Quelle saveur d’e-liquide choisir pour débuter ?

Si l’on peut classer les eliquides existant en quelques grandes catégories gustatives telles que les eliquides frais ou mentholés, les eliquides fruités, les eliquides classic ou tabac et les eliquides gourmands, il n’existe pas de règle en matière de goût. Les nouveautés affluant tous les jours au rayon des références e liquides, le plus dur sera de choisir son eliquide.

Une majorité de nouveaux vapoteurs cherchant donc à en finir avec la cigarette, se tournent naturellement vers un goût tabac pour commencer. Pour eux, certains e-liquides dénués de propylène glycol, soit les e-liquides high VG,parviennent à reproduire quelques-unes des caractéristiques majeures appréciées dans la cigarette traditionnelle. Cela dit aucun eliquide n’est capable de reproduire à la perfection le goût du tabac en combustion.

Le catalogue eliquide de la vape allant bien au-delà du goût tabac, libre aux gourmets de choisir parmi les multiples saveurs que les fabricants d’eliquides ont à offrir. Pâtisserie gourmande, cocktail de fruits, boissons diverses, bonbons, breuvages mentholés rafraîchissants, … les possibilités sont infinies !

Vaut-il mieux vapoter un même eliquide ou varier les saveurs ?

La lassitude provoquée par une inaptitude des papilles à distinguer les subtilités d’un eliquide  à force de le vaper peut générer une envie de retour à la cigarette. C’est pourquoi il est parfois conseillé de varier les plaisirs. Cela dit certains préfèrent s’en tenir à leurs habitudes et, une fois un eliquide favori trouvé, ne plus en changer. Libre à chacun !

Mélanger des eliquides est-il possible ?

Bien sûr qu’il est possible de mélanger différents eliquides pour cigarette électronique.

Puis-je diminuer le taux de nicotine de mes e-liquides ?

Oui, plus encore, il est recommandé de le faire. Avec une vape adaptée à vos besoins, les sensations de manque en nicotine s'espacent progressivement et graduellement. Une fois votre organisme reprogrammé, libre à vous de diminuer progressivement votre taux de nicotine. Prenez garde cependant à ne pas aller trop vite car une baisse trop soudaine du taux de nicotine mène souvent à une augmentation compensatoire de la consommation d’eliquide ayant pour résultat final la même quantité de nicotine consommée.

Qu’est-ce que le surdosage ?

Un excès de vapotage de même qu’un e-liquide trop chargé en nicotine peuvent conduire à un surdosage en nicotine. La nicotine étant un stimulant, sa surdose peut entraîner tachycardie, nervosité, maux de tête, troubles de l'endormissement et bien d’autres. Si de tels symptômes viennent à se manifester, mettez fin immédiatement à toute consommation d’e-liquide nicotiné et consultez un médecin.

Pourquoi l’e-liquide peut-il faire tousser ?

La toux résultant d’une bouffée d’e-liquide a trois causes potentielles :

Une inspiration maladroite, trop forte et rapide : A l’inverse d’une cigarette, l’e-cigarette nécessite des inspirations lentes et douces, soit environ 3 à 4 secondes.

- Un dosage trop élevé de propylène glycol dans l’eliquide : L’e liquide riche en PG tend à assécher les muqueuses et à augmenter le hit en gorge pouvant au passage causer une irritation et ainsi susciter la toux. Dans ce cas, optez pour un eliquide plus riche en VG.

- Un taux de nicotine trop élevé. A forte dose, la nicotine présente dans l’eliquide peut irriter les muqueuses les plus sensibles. En cas de souci, diminuez le taux de nicotine.

Pourquoi est-ce que je ne sens pas de hit avec mon eliquide ?

Pour rappel, le hit est la sensation de raclement en gorge si prisée des fumeurs. Celle-ci est engendré soit par la nicotine soit par le propylène glycol, tous deux contenus dans l’e-liquide. Jouer sur ces deux variables permet d’accentuer le hit. Ce en optant pour un e liquide majoritairement dosé en propylène glycol (par exemple 80PG/20VG) car, pour un même taux de nicotine, le hit est plus vif qu'avec des eliquides composé à 50PG/50VG. De même, un e-liquide dosé à 18mg/ml de nicotine procure plus de hit que dosé à 12mg/ml.

D’où vient la sensation de manque ressentie quand je vapote ?

Cette sensation de manque est liée à l'addiction à la nicotine. A ce constat, deux possibilités :

- Soit votre eliquide est trop faiblement dosé en nicotine auquel cas il n’appartient qu’à vous d’opter pour un plus haut taux de nicotine quitte à diminuer par la suite selon votre organisme.

- Soit il s’agit d’une erreur de manipulation liée à la technique d’inhalation. La cigarette électronique ne connaissant pas la combustion, il ne faut pas aspirer fortement comme avec une cigarette mais lentement. Une inhalation d’environ 4 secondes laisse le temps à l’organisme d’ingérer la nicotine. Aussi il ne faut pas hésiter à vapoter régulièrement.

Dans quelles conditions conserver un e-liquide ?

Un e-liquide se converse au mieux à l’abri de la lumière, dans un endroit sec à température ambiante (de 18° à 20°C idéalement) et, pour une question de sécurité, hors de portée des enfants. Quant aux arômes naturels se conversent entre 14°C et 18°C. Par ailleurs, qui dit conservation dit éviter tout contact avec l’air, c’est pourquoi il est important de bien refermer le flacon d’eliquide.

Pour profiter d’une fraîcheur optimale, les fabricants recommandent de consommer l’eliquide dans le mois suivant son ouverture. Cependant, placé dans un atomiseur ou clearomiseur, on estime le délai à une semaine en raison de l’oxydation due au contact de l’air.

Enfin certains e liquides étant sujets à la cristallisation lorsque exposés à une température inférieure à 10°C, leur stockage dans un réfrigérateur est hautement déconseillé.

Peut-on utiliser un eliquide dont la DLUO est dépassée ?

La DLUO ou Date Limite d'Utilisation Optimale est à ne pas confondre avec la DLC soit Date Limite de Consommation.

Une fois la DLUO passée, le fabricant ne garantit plus les propriétés organoleptiques de l’e-liquide, les arômes peuvent ainsi perdre de leur saveur dès 12-18 mois, c’est pourquoi il est conseillé de le consommer avant. Cependant, la DLUO n’étant pas une date de péremption, la consommation de l’eliquide ne présente aucun danger pour la santé tant que l’e liquide conserve son odeur, son goût mais aussi son aspect (à savoir une absence de précipités ou dépôts et de changement de couleur). Seul bémol donc, une perte de qualité.

A savoir que le propylène glycol de même que la glycérine végétale possèdent une DLC de 3 ans et la nicotine de 5 ans.

Certains eliquides détériorent-ils davantage les résistances ?

Les arômes riches en sucre contenus dans les eliquides sont les premiers responsables de la détérioration des résistances. Les e liquides gourmands richement concentrés sont donc plus prompts à dégrader une résistance.

Lors de la chauffe de la résistance, une partie des arômes de l’e-liquide n'est pas vaporisée et forme alors un amas autour du fil résistif. Une vape puissante et chaude tend donc à accélérer la détérioration d’une résistance dont résulte une absence de vapeur et de goût nécessitant un remplacement de résistance.

Pourquoi y-a-t-il de l’alcool dans les eliquides ?

De l'alcool éthylique peut entrer dans la composition de certains e liquides afin de les fluidifier pour contrebalancer l’épaisseur de la glycérine. Ses objectifs ? Homogénéiser l’e liquide, favoriser le hit et faire office d’exhausteur de goût. A savoir que la combinaison eau et /ou alcool excède rarement les 5%.

Qu’est-ce que la diacétyle ?

Le diacétyle, au même titre que l’acétyl propionyl, est une molécule propre à certains eliquides pouvant se former au moment de la vape. Si ces composants existent à l’état naturel dans de nombreuses plantes, en grande quantité, ils peuvent présenter une certaine toxicité à l’inhalation. Ainsi, bien que la production de ces derniers soit inférieure à celle de la cigarette classique, il est demandé aux fabricants d’en diminuer l'usage (cf la norme XP D-90-300 Partie 2 relative à la composition des eliquides).

A haute dose quels arômes présentent des risques avec la cigarette électronique ?

Si propylène glycol et glycérine végétale sont mis hors de cause par un grand nombre d'études, il n'en va pas de même pour tous les arômesC'est le cas des arômes dits "beurrés" ou "crémeux" (custard). Objet de récentes études, il est recommandé de les consommer en quantité raisonnable et modérée.

Que signifient les pictogrammes sur les flacons d’e liquides pour e-cigarette ?

En France, le conditionnement des e liquides pour cigarette électronique est soumis à la norme AFNOR XP D90-300-2 depuis 2015. C’est pourquoi l'usage des pictogrammes répond au principe de précaution uniquement pour la nicotine. Si celle-ci est diluée dans l’eliquide, sa consommation à haute concentration peut s’avérer mortelle d’où la présence d’un pictogramme tête de mort sur les fioles d’eliquides en contenant. Par ailleurs la nicotine étant absorbable par la peau, le port de gants est recommandé lors de la manipulation.

D’où vient la nicotine contenue dans les eliquides ?

La nicotine, présente dans les e liquides ecig sous forme liquide et pure, est obtenue à l’issue d’un processus d’extraction des feuilles de tabac. Son utilisation répond à une réglementation ainsi qu’à des normes très strictes telles que les normes Usp (United States pharmacopeia), PE (Pharmacopée européenne), US FCC (United statesFood Chemichal Codex) et même FDA (USA Food & Drug Administration).

Quelles précautions pour les e-liquides nicotinés ?

La nicotine étant une substance potentiellement toxique, la manipulation d’eliquides nicotinés n’est pas anodine. Si la priorité est de la tenir éloignée de la portée des enfants, idéalement sous clef, d’autres précautions sont à prendre. Ainsi les mains se doivent d’être protégées lors de la manipulation car la peau absorbe rapidement la nicotine.

C’est pourquoi, en cas de contact avec celle-ci, il faut impérativement rincer à l’eau claire la zone touchée. Aussi, en cas d’ingestion, rincez immédiatement la bouche et contactez un centre anti poison ou un médecin (montrez l’étiquette du produit si possible).

Que faire de ses bouteilles e liquides vides et où les jeter ?

Si les flacons vides d’e liquide peuvent être jetés avec les déchets ménagers en plastique, il est également possible d’emprunter le biais d’une filière de recyclage dédiée. Certains professionnels offrent d’ailleurs un bon d’achat lorsque vous rapportez vos bouteilles usagées.

Sinon vous pouvez toujours conserver vos flacons pour y reconditionner de nouveaux eliquides ou afin de mixer plusieurs eliquides ensemble. Ou encore en vue d’une préparation e liquide à la mode diy (Do It Yourself). Il suffit simplement de bien les laver.